<p>Praying for my Haters, Lauren Huret</p>

Praying for my Haters

Lauren Huret

EDITEUR
Centre culturel suisse. Paris

FORMAT
12×23 cm

FR/EN
Ce livre d’artiste est publié à l’occasion de l’exposition Praying for my Haters de Lauren Huret présentée au Centre culturel suisse du 03 février au 28 avril 2019. 
Avec le soutien de la République et du canton de Genève.

Lauren Huret travaille sur un aspect particulièrement invisible d’Internet : l’effacement d’images qui, paradoxalement, laissent des traces.
Pour gérer le flux d’images violentes, offensives et traumatisantes qui se déversent sans cesse sur les plateformes tels que Facebook ou Instagram, ceux-ci font appel à des entreprises de sous-traitance qui emploient des centaines de milliers de personnes dont la profession, content manager, consiste à trier et censurer ces contenus.
Exposés à des dizaines de milliers d’images traumatisantes chaque jour, soumis à des conditions de travail effrayantes, les content managers – qui travaillent principalement à Manille, aux Philippines — n’ont accès à aucun support psychologique et sont tenus au silence par des rapports obscurs liés à la sous-traitance.
Cette publication présente les recherches et entretiens de l’artiste, comme partie intégrante de sa pratique. Ces textes fournissent des informations de fond qui resituent les sujets abordés dans l’exposition dans un contexte philosophique, psychologique et critique des nouvelles technologies.
Le philosophe Yves Citton élabore son concept d’images « radioactives » et imagine des solutions radicales et réellement démocratiques pour remédier au statu quo.
La journaliste et experte des nouveaux médias, Sarah T. Roberts, donne une introduction historique au fonctionnement de cette industrie de l’ombre et en présente les causes et conséquences économiques globales, démontrant non seulement l’injustice et le déséquilibre de ce système, mais aussi les problématiques liées à la censure et à la liberté d’expression sur Internet.
Dans ses recherches et études, Manos Tsakiris, professeur au département de psychologie du Warburg Institute à Londres, analyse l’impact de l’image photographique sur différents sujets et les conséquences quant à la perception de la réalité, le comportement individuel, empathique et politique. 
Ce livre d’artiste présente deux séries de photographies de Lauren Huret : une interprétation contemporaine de l’iconographie de Sainte - Lucie qui met en correspondance cette personnification de la vue et des yeux avec le travail visuel exténuant des  content managers , ainsi qu’une série de collages numériques qui reflètent la densité d’informations, avec la superposition d’images, de GIFs et de prises de vues de l’architecture à Manille.

 

<p>Praying for my Haters, Lauren Huret</p>

Praying for my Haters, Lauren Huret

— © Centre culturel suisse. Paris
Texts

Yves Citton, Claire Hoffmann, Sarah T. Roberts, Manos Tsakiris

Translation

Eric Rosencrantz, Emmanuelle Aronson

Graphic design

AMI

Photographie

Bombie

Printing

Simon Graphic

Copies

400 ex.