À voir et écouter chez vous #9

Sanvee / Dozio / Favre / Maximage

Chaque semaine une sélection à voir, lire et écouter chez vous. 

La vidéo Tourbillon, quoi qu’il arrive de Davide-Christelle Sanvee, imaginée en réponse au dessin Tourbillon (ci-dessous) d’Annemarie von Matt exposé au CCS - voir  

La pièce sonore et chorégraphique de Lorena Dozio Danses invisibles, composée d’un audioguide et de quatre épisodes à écouter dans l’ordre et au casque - audioguide - épisode 1 - épisode 2 - épisode 3 - épisode 4 

La captation du solo de piano Adyu mon bi payi de Florian Favre - voir 

La vidéo du studio de graphisme Maximage réalisée à l’occasion du prix Jan Tschichold 2020 avec la musique de Larytta (une version longue est projetée dans la vitrine de la librairie jusqu’au 28.11) - voir ci-dessous

Davide-christelle sanvee À propos de "tourbillon, quoi qu'il arrive"

“Marquée par le dessin Tourbillon, réalisé par Annemarie von Matt en 1947 en réponse à un bal costumé auquel elle ne pouvait se rendre, j’ai voulu me l’approprier : incarner Annemarie von Matt le temps d’une journée pour donner vie à ce costume resté au stade d’ébauche. Pour ce faire, je souhaitais recréer l’événement manqué en faisant du CCS, son lieu de vie privé, du public, ses invité.e.s, du 24 octobre, une fête désorganisée. Mais voilà que les actions live prévues en suivent finalement les mêmes conséquences. Une impossibilité à venir performer au travers de différentes infiltrations. Mais quoi qu’il arrive, il y a la même intention. Quoi qu’il arrive il y a ces traces. Quoi qu’il arrive, je tourbillonne.”

<p>Annemarie von Matt, Tourbillon, 1947</p>

Annemarie von Matt, Tourbillon, 1947

— © Centre culturel suisse. Paris

Intention et instruction d'ecoute pour "danses invisibles" de lorena dozio

Avec ce projet de médiation de danse, Lorena Dozio se propose d’explorer les états corporels traversés non par les performeurs, mais par les spectateurs. Elle nomme cela les Danses invisibles. Invisible dances est un projet d’installation sonore et chorégraphique qui interroge la danse non pas à travers la vue mais à travers l’ouïe et la perception. Le spectateur devient acteur des ces propres danses invisibles, ressenties, imaginées, visualisées. À travers des oreillettes, il suit un audioguide qui l’amène à s’immerger dans différents état et ambiances afin de faire émerger sa danse. Il poursuit son expérience acoustique et chorégraphique en plongeant dans des extraits d’audiodescription, technique développée pour les personnes malvoyantes, de spectacles des XXè et XXIè siècles.

Indications d’écoute :
Vous installer dans un endroit confortable (assis ou allongés)
Utiliser un casque ou des oreillettes
Commencer par la piste Audioguide avant d’écouter les autres pistes sonores (1. Early Works - T. Brown, 2. Waterproof - Larrieu, 3. D’après une histoire vraie - Rizzo, 4. Mua - Huynh)

Distribution “tourbillon, quoi qu’il arrive”

Davide-Christelle Sanvee
Tourbillon, quoi qu’il arrive, 2020

Concept & interprétation : Davide-Christelle Sanvee  ; Réalisation et montage : Frederico Ramos Lopes  ; Costume : Doria Gomez Rosay  ; Assistanat : Emilie Derian

Distribution “danses invisibles”

Lorena Dozio
Danses Invisibles, 2019

Concept & création : Lorena Dozio
Création sonore : Kerwin Rolland
Texte audioguide : Lorena Dozio, Kerwin Rolland
Textes descriptifs Waterproof, D’après une histoire vraie : Valérie Castan
Textes descriptifs Early works (inspiré de), Mùa : Lorena Dozio
Traductions textes descriptifs : Lorena Dozio
Collaboration : Kerem Gelebek
Lumières et régie son : Roberto Mucchiut
Voix : Lorena Dozio
Production : Crile/ production déléguée Bagacera
Coproduction : LAC EDU - Lugano, Grame - Lyon
Avec le soutien de Cantone Ticino et de RESO dans le cadre du Concours de Mediation en danse
Le projet est bilingue en français et en italien


Crédits originaux des spectacles :

Inspiré de Early Work de Trisha Brown

Waterproof
Création du 25 au 29 mars 1986 à la piscine : Jean Bouin à Angers, à l’issue de la résidence au Centre national de danse contemporaine d’Angers
Chorégraphie : Daniel Larrieu
Assistante : Catherine Rees
Interprétation : Dominique Brunet, Alain Buffard, Didier Chauvin, Anne Frémy, Claude Frémy, Daniel Larrieu, Bertrand Lombard, Michel Reilhac, Laurence Rondoni
Partition sonore : Jean-Jacques Palix et Eve Couturier
Costumes : Roger Flea
Polyuréthane : Daniel Cendron
Réalisation vidéo : Jean-Louis Letacon, assisté de Luc Riolon
Lumières : Françoise Michel
Coproduction : Compagnie Astrakan, Centre National de Danse Contemporaine d’Angers
Chorégraphie : Daniel Larrieu

D’après une histoire vraie
Conception, chorégraphie, scénographie et costumes : Christian Rizzo
Interprétation : Fabien Almakiewicz, Yaïr Barelli, Massimo Fusco, Miguel Garcia Llorens, Pep Garrigues, Kerem Gelebek, Filipe Lourenço ou Smaïn Boucetta, Roberto Martínez
Musique originale : Didier Ambact et King Q4 
Musique live : Didier Ambact et King Q4 
Création lumière : Caty Olive
Assistante artistique : Sophie Laly
Régie générale : Jérôme Masson ou Victor Fernandes
Arrangements sonores :Vanessa Court ou Frédéric Peugeot
Régie lumière et vidéo : Arnaud Lavisse, Samuel Dosière, Érik Houllier

Mùa
Conception : Emmanuelle Huynh
Forme pour immobilité : Emmanuelle Huynh
Oscurité : Yves Godin
Silence : Kasper T. Toeplitz
Transparence : Christian Rizzou
Au violoncelle : Fabrice Bihan
Production : Compagnie MUA
Coproduction : Théâtre contemporain de la danse.
Emmanuelle Huynh a bénéficié pour ce projet d’une bourse Villa Médicis hors les murs au Viêt-nam

Remerciements:
Crile remercie les chorégraphes pour autoriser la diffusion de leur pièces; la compagnie Acajou pour l’aimable permission de reproduction du texte descriptif de Waterproof; Valérie Castan pour sa collaboration et Kerem Gelebek.