<p>Silvan Schmid © Lena Schmid</p>

Le CCS et Les Instants Chavirés

mar 19 oct 2021​, 20:00
mer 20 oct 2021​, 20:00
€ 11,50 (Instants Chavirés) // € 7/12 (CCS)

↘ Mardi 19.10 aux Instants Chavirés
7 Rue Richard Lenoir, 93100 Montreuil

Le temps de deux soirées le CCS donne carte blanche aux Instants Chavirés. À cette occasion, les deux institutions se transforment en laboratoire de musiques expérimentales et accueillent tour à tour trois concerts. Programme complet ci-dessous. 

MARDI 19.10 AUX INSTANTS CHAVIRES

SILVAIN SCHMID
Silvan Schmid est un trompettiste basé en Suisse et aux Pays-Bas, faisant partie de la jeune scène des musiques improvisées helvètes. Il est membre du très actif Gamut Kollectiv qui réunit jeunes improvisateur.rice.s autour d’une série de concerts, d’un festival et d’un label, le tout aux alentours de Zürich. On peut régulièrement le croiser aux côtés de Alex Riva, Lotus Eddé Khouri, Elio Amberg, Bertrand Denzler, Hum, Eddie Prévost et Hans Kennel. Silvan Schmid propose une approche de la trompette brute, tout en acoustique, sans artifice ni extension. Avec une concentration accrue sur le souffle et les trois pistons, il explore les chemins de la projection du son, ceux chaotiques de l’improvisation ainsi que la voie tordue qui emmène la note vers le bruit… beau bruit.
écouter

DER VERBOTEN 
La musique de Der Verboten, tout en acoustique, oscille entre improvisation et composition. Bien que l’ensemble travaille de manière
conceptuelle, la pratique de l’improvisation reste au centre, de sorte que leur musique peut être vécue encore et encore en temps réel.
Au cours de leur collaboration, les quatre musiciens ont développé un langage sonore résolument différencié, tout en composant un flot mouvant et homogène. L’accent est mis sur l’exploration collective des timbres et les structures uniques. Der Verboten crée des textures denses dans lesquelles chaque instrument coexiste et fonctionne comme un élément du tout. Une musique fluide et hors du temps où stabilité et changement se confondent constamment permettant à l’auditeur.rice une plongée dans le son qui met au défi l’imagination et lui fait vivre une expérience poétique intense.
écouter

SOUHARCE
Emma Souharce vit avec ses instruments électriques et électroniques qu’elle transforme et manipule tantôt comme des jouets, tantôt comme des outils de décomposition massive. Avec une liberté de mouvement déconcertante, entre caresses lo-fi et hurlements de micro-machines, elle sculpte dans la matière pour en extraire les plus subtiles harmonies et dissonances. A travers ses paysages à la physicalité turbulente et accidentée, cette alchimiste ritualiste travaille une transe issue d’une suite de mouvements intenses à la résolution bienveillante, avec la secrète ambition d’atteindre des états symbiotiques complets. Emma Souharce est une jeune actuellement basée à Genève et très active sur les scènes expérimentales suisses côté création et organisation. Elle a commencé son travail dans le domaine sonore en 2014 à travers des projets radiophoniques, pour se tourner vers le live avec son solo Souharce, son duo Semoroz/Souharce, ainsi qu’avec le groupe électronique analogique Biblioteq Mdulair (en duo avec Daniel Maszkowicz) qui se produit régulièrement aux côté de Synkie (Flo Kaufmann et Michael et Max Egger). Emma Souharce est également active au sein des collectifs La Reliure – espace associatif autogéré de résidences d’artistes, du festival DAF , et de la maison d’édition et de production Copypasta Editions. En 2019, elle est également co-coordinatrice de la BIG – Biennale Interstellaire des espaces d’art de Genève.

MERCREDI 20.10 AU CCS

MARTINA BERTHER
Martina Berther officie depuis Zurich et Choir sur de nombreuses scènes allant de la pop plus ou moins tordue à l’expérimentation sonore improvisée. Pour son solo Frida Stroom, elle explore la basse électrique et ses extensions pédales, objets, ampli. Une musique bruitiste, électrique et organique, où le pied répond aux doigts et qui s’engage dans l’instant. 
écouter

FRANTZ LORIOT
Altiste Franco-japonais basé à Zürich, Frantz Loriot travaille les possibilités de son instrument en solo tel un équilibriste sonore. D’une grande clarté formelle, ses improvisations oscillent entre bruit contrôlé, cordes frappées et tensions microtonales dont l’agencement précis évoque une exploration acoustique de l’instant présent et de la vibration de l’air.
écouter

JULIUS AMBER 
Sous le nom Julius Amber, les deux musiciens Elio Amberg (saxophone) et Julian Sartorius (batterie) travaillent sur des «micro-sons», c’est-à-dire, des sons acoustiquement à peine perceptibles et qui ne peuvent être entendus que par prise de son et amplification. Leur démarche crée une audition microscopique des instruments et une sorte de puissance du silence.
écouter

Distribution

Der Verboten
Frantz Loriot – violon-alto
Antoine Chessex – saxophone ténor
Cédric Piromalli – piano
Christan Wolfarth – percussions